Les pays concernés par les accords bilatéraux avec la France sont les suivants :

Algérie
Bénin
Burkina Faso
Cameroun
République centrafricaine
Congo (Brazzaville)
Côte d’Ivoire
Gabon
Mali
Maroc
Mauritanie
Niger
Sénégal
Tchad
Togo
Tunisie

La famille marocaine, tunisienne ou d’Afrique francophone subsaharienne reçoit un des titres suivants :

si le demandeur à l’origine du regroupement a une carte d’un an, l’époux majeur reçoit un VLS-TS ;
si le demandeur à l’origine du regroupement a une carte de résident de 10 ans, son époux reçoit la même carte sur présentation de son visa mention regroupement familial. Les enfants entrent en France avec le même visa.

La famille Algérienne relève d’un régime à part. Elle n’est pas concernée par le visa de long séjour valant titre de séjour. Elle reçoit un visa mention regroupement familial pour entrer en France. Muni de ce visa, l’époux et les enfants devenus majeurs (où à partir de 16 ans s’ils souhaitent travailler) doivent se présenter en préfecture pour demander :

un certificat de résidence pour Algériens d’un an si le demandeur à l’origine du regroupement a un certificat d’un an,
ou un certificat de résidence pour Algériens de 10 ans si le demandeur à l’origine du regroupement a un certificat de 10 ans.

Pour savoir ce qui s’applique à votre situation, utilisez l’outil de regroupement familial de Migreat.