Un visa scientifique / chercheur est valable comme un permis de séjour temporaire et vous permet d’effectuer des recherches ou d’enseigner en France aussi longtemps que vous avez un contrat d’hébergement. Le permis est valide pour un an et peut être renouvelé.

Composition du dossier pour le visa scientifique/chercheur :

dossier de demande de visa long séjour dispensant de titre de séjour (VLS-TS) ;
convention d’accueil conclue avec un organisme agréé ;
diplôme attestant d’un niveau au moins équivalent au Master.

Pour les scientifiques déjà entrés sur le territoire de l’Union européenne ou des pays assimilés :

titre de séjour délivré par le pays concerné, en application de la directive européenne relative à une procédure d’admission spécifique de ressortissants de pays tiers aux fins de recherche scientifique
convention d’accueil souscrite dans ce pays. Les scientifiques qui effectuent aussi une thèse de doctorat doivent fournir le contrat signé avec l’organisme de recherche ou d’enseignement lors de la demande de visa de la convention d’accueil à la Préfecture.

Dépôt du dossier :

– Consulat de France du pays d’origine, pour la demande de visa long séjour dispensant de titre de séjour (VLS-TS);

– Préfecture du département d’implantation de l’organisme agréé d’accueil pour le visa de la convention d’accueil.

Chaque Préfecture désigne un correspondant interlocuteur pour les chercheurs étrangers. La demande du titre de séjour peut être faite, au nom du scientifique, par un représentant de l’organisme d’accueil désigné comme tel auprès du correspondant en Préfecture.

Vous devrez payer une taxe de 241€ lorsque le permis est délivré.

Si votre séjour sur le territoire français se poursuit au-delà d’un an, vous devrez demander une carte de séjour temporaire à la préfecture de votre lieu de résidence. Cette carte peut être d’une durée maximale de 4 ans, en fonction de la durée des travaux de recherche restant à effectuer et mentionnés dans la convention d’accueil.