Seuls le conjoint et les enfants d’un étranger établi en France peuvent bénéficier du regroupement familial, et ils doivent résider hors de France. La demande doit être déposée en France par l’étranger établi. Le regroupement familial sur place n’est accordé qu’à titre exceptionnel.

Les conjoints doivent avoir plus de 18 ans au moment de la demande. Son âge est apprécié à la date du dépôt de la demande de regroupement. Le concubin ou le partenaire n’est pas concerné par le regroupement familial (même si des enfants sont issus de la relation). Ces derniers peuvent éventuellement obtenir une carte de séjour temporaire vie privée et familiale s’ils parviennent à justifier de fortes attaches en France. Ainsi, ils doivent prouver l’ancienneté, l’intensité et la stabilité de leurs liens en France. Les conditions d’existence, leur insertion en France et les liens conservés avec leur famille restée dans leur pays d’origine sont aussi pris en compte.

Les enfants doivent être mineurs au moment de la demande (moins de 18 ans) et il peut s’agir des enfants du couple (nés dans le mariage ou hors mariage à condition d’avoir une filiation légalement établie ou adoptés en vertu d’une décision d’adoption) ou issus d’une précédente union du demandeur/son conjoint si :

l’autre parent est décédé ou déchu de ses droits parentaux, ou
l’autorité parentale est exercée par le demandeur/son conjoint selon la décision d’une juridiction étrangère.

L’âge des enfants est apprécié à la date du dépôt de la demande de regroupement.

L’Algérien peut demander le regroupement familial pour des enfants recueillis par kafala judiciaire (sorte de délégation de l’autorité parentale), dans l’intérêt supérieur des enfants.

Le demandeur, c’est-à-dire votre conjoint/parent résidant en France, doit résider de manière légale en France depuis au moins 18 mois, et au moment de la demande, il doit être titulaire :

d’une carte de séjour temporaire d’une validité minimum d’un an portant la mention « salarié » ou « vie privée et familiale » ou « visiteur » ou « commerçant » ou « étudiant » ou « profession artistique et culturelle » ;
d’un certificat de résidence pour Algérien d’un an ou de 10 ans (le demandeur algérien doit résider depuis au moins 12 mois en France) ;
d’une carte de résident ou une carte de résident longue durée-UE délivrée par la France pour une durée de 10 ans ; ou
d’un récépissé de demande de renouvellement d’un des titres de séjour ci-dessus.

Si la demande de regroupement familial en France est acceptée, le membre de la famille résidant à l’étranger (conjoint ou enfant) doit faire une demande de visa. Obtenez ici une liste de tâches personnalisées pour obtenir votre visa et titre de séjour.

Le regroupement familial ne pourra pas être obtenu en cas de polygamie. Si votre conjoint/parent réside déjà en France avec un autre époux, votre demande ne sera pas acceptée. On peut retirer le titre de séjour d’un étranger qui fait venir plus d’un conjoint en France.

On pourra également vous refuser le regroupement familial si :

vous êtes atteint d’une maladie inscrite au règlement sanitaire international ;
vous résidez en France ;
vous constituez une menace à l’ordre public.