Vous êtes automatiquement éligible à une carte de séjour temporaire avec le statut vie privée et familiale, qui est valable pendant un an et renouvelable si:

Vous êtes conjoint ou enfant :

d’un étranger résidant régulièrement en France et que vous avez été autorisés à résider en France dans le cadre du regroupement familial. Vous obtenez alors votre carte à l’issue de la validité de votre visa de long séjour valant titre de séjour, ou en premier titre si vous avez bénéficié d’un regroupement familial sur place depuis la France,
d’un travailleur titulaire d’une carte compétences et talents ou salarié en mission ou carte bleue européenne (vous devez être entré en France avec un visa de long séjour, pour une durée supérieure à 3 mois, sauf exceptions),
d’un étranger titulaire de la carte de séjour scientifique-chercheur(vous devez être entré en France avec un visa de long séjour),
d’un étranger titulaire du statut de résident de longue durée – CE dans un autre pays de l’Union Européenne et d’une carte de séjour temporaire en France. Vous devez remplir certaines conditions, notamment une condition de séjour légal dans l’UE avec votre conjoint ou parent. Vous n’avez pas à présenter de visa.
Si vous demandez une carte en qualité d’enfant, vous devez être entré mineur en France. Vous pouvez demander un titre à partir de vos 18 ans ou de vos 16 ans si vous souhaitez travailler. Vous avez jusqu’à vos 19 ans, sauf exceptions, pour faire votre demande.

2. vous êtes conjoint de Français :

La carte de séjour vie privée et familiale peut vous être délivrée dans plusieurs situations.

Elle vous est normalement remise à l’issue de la validité de VLS-TS, la seconde année de votre séjour en France. La communauté de vie avec votre époux français ne doit pas avoir cessée sauf exceptions (décès de votre époux ou violences conjugales que vous avez subies).

Toutefois, si vous êtes entré en France sans visa de long séjour, cette carte peut exceptionnellement vous être délivrée en premier titre de séjour. Vous devez remplir certaines conditions pour que le préfet accepte votre demande de visa depuis la France et votre demande de carte :

votre mariage doit avoir été célébré en France,
vous devez être entré régulièrement (sous visa Schengen sauf si vous êtes d’une nationalité non soumise à ce visa),
vous devez résider depuis plus de 6 mois avec votre époux en France.

La carte vie privée et familiale peut enfin vous être accordée à l’issue d’une autre carte de séjour temporaire ( étudiant ou salarié par exemple), si vous étiez titulaire d’un tel titre lorsque vous vous êtes marié avec un Français.
3. vous êtes parent d’enfant français :

Si vous êtes père ou mère d’un enfant français mineur résidant en France, vous pouvez recevoir une carte vie privée et familiale .

Vous n’avez pas à présenter de visa.
Vous devez contribuer à l’entretien et à l’éducation de votre enfant depuis sa naissance ou depuis au moins 2 ans.

4. vous êtes jeune étranger :

Vous êtes concerné par la carte vie privée et familiale :

si vous êtes entré en France, hors regroupement familial, avant vos 13 ans (vous devez avoir résidé habituellement depuis cet âge avec au moins un de vos parents en France),
si vous avez été confié, avant ou à vos 16 ans maximum, au service de l’aide sociale à l’enfance, sous certaines conditions ,
si vous êtes né en France et y avez résidé pendant au moins 8 ans de façon continue et suivi, après l’âge de 10 ans, une scolarité minimum de 5 ans dans une école française.
Vous pouvez faire votre demande à partir de 16 ans si vous souhaitez travailler et jusqu’à vos 19 ans. Toutefois, si vous êtes né en France et y avez résidé, vous avez jusqu’à vos 21 ans.

Aucun visa n’est exigé.
5. vous êtes étranger bénéficiaire d’une protection :

Vous pouvez obtenir une carte vie privée et familiale :

si vous avez été reconnu apatride ou bénéficiaire de la protection sociale subsidiaire. Votre conjoint et vos enfants (âgés de 16 à 19 ans au plus) peuvent aussi demander cette carte. Votre mariage doit être antérieur à l’obtention de votre statut ou dater d’au moins 1 an. Votre époux doit justifier d’une vie commune avec vous,
si vous êtes titulaire d’une rente d’accident du travail ou de maladie professionnelle servie par un organisme français. Votre taux d’incapacité permanente doit être d’au moins 20%,
si vous êtes gravement malade et que vous résidez habituellement (généralement plus d’un an) en France. Vous devez suivre une procédure particulière ,
si vous n’entrez dans aucune catégorie ci-dessus mais que vous possédez des attaches personnelles et familiales fortes en France (notamment si vous êtes pacsé). Vous devez prouver l’ancienneté, l’intensité et la stabilité de vos liens en France. Vos conditions d’existence, votre insertion en France et les liens conservés avec votre famille restée dans votre pays d’origine sont aussi pris en compte.

Vous n’avez pas à présenter de visa.

Vous pouvez demander votre admission exceptionnelle au séjour sous carte vie privée et familiale si vous justifiez :

de motifs exceptionnels (comme un talent particulier ou des services rendus à la collectivité – par exemple dans les domaines culturel, sportif, associatif, civique ou économique),
ou de raisons humanitaires.

Vous pouvez notamment déposer une demande sur ce fondement si vous êtes en situation irrégulière depuis plus de 10 ans en France. Toutefois dans cette situation, vous bénéficiez de règles plus favorables si vous êtes Algérien ou Tunisien : après 10 ans de séjour irrégulier en France ou 15 ans si vous avez été étudiant pendant toute cette période, vous pouvez recevoir automatiquement une carte d’un an.