En entrant dans l’espace Schengen, vous devez toujours être en mesure de fournir aux autorités frontalières les documents suivants:

Un passeport en cours de validité ;
Un visa Schengen valide ainsi que tous les justificatifs, sauf si vous êtes exempté .

En fonction des motifs de votre séjour, vous devez également présenter, sauf dispenses :

Un billet de retour afin de prouver que vous n’avez pas l’intention de rester plus de trois mois – si vous entrez en France via train, bateau ou voiture, assurez-vous de garder tous les documents prouvant votre date d’entrée en France (réservations, reçus de péage par exemple) ;
Une assurance de voyage valide dans tout l’espace Schengen pendant toute la durée de votre séjour, et couvrant les frais de rapatriement pour raisons de santé, ainsi que les frais d’hospitalisation et soins médicaux d’urgence (la couverture minimum demandée est de 30 000€) ;
Si votre séjour s’effectue dans le cadre d’une visite privée ou familiale, une attestation d’accueil (ce document est établi par la personne qui l’accueillera à son domicile lors du séjour en France. La demande est faite en mairie) ou un justificatif d’hébergement dans un hôtel ou un établissement d’accueil ;
Si votre voyage est touristique ou professionnel ou a pour but une hospitalisation ou des travaux de recherche, les documents sur l’objet et les conditions de votre séjour en France ;
Des justificatifs de ressources : environ 65€ par jour si vous êtes logé à l’hôtel ou 33€ par jour si vous avez une attestation d’accueil (c’est-à-dire que vous hébergé par de la famille ou des amis).

L’incapacité à présenter les documents ci-dessus lorsque un agent de l’immigration vous le demande, peut conduire à ce qu’on vous refuse l’entrée en France – même si vous êtes exempté de visa Schengen.

Tous les ressortissants de pays tiers (hors EEE/Suisse), sauf les nationalités exemptées de visa court séjour Schengen ou les détenteurs d’un titre de séjour ou un visa de long séjour valable un an ou plus, délivré par un autre pays Schengen, doivent souscrire une déclaration d’entrée en France auprès des autorités de contrôle des frontières, de la gendarmerie ou de la police.

Votre déclaration d’entrée se matérialise par un cachet apposé sur votre passeport, avec mention de la date. Vous devez le présenter à toute demande des services de l’ordre.

Cette déclaration d’entrée vous permet de circuler en France pendant la période de validité de votre visa.